Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 16:57



A l'heure où le harcèlement moral fait de plus en plus de ravages dans les entreprises ( avec pour conséquence les drames que l'on connait chez France Télécom et ailleurs ), il faut savoir que cette notion a été introduite dans le Code du Travail, et sa répression dans le Code pénal.

La loi dispose qu’ « aucun salarié ne doit subir des agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. Aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l'objet d'une mesure discriminatoire directe ou indirecte, notamment en matière de rémunération, de formation, de reclassement, d'affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation ou de renouvellement de contrat pour avoir subi, ou refusé de subir, les agissements définis (à l'alinéa précédent) ou pour avoir témoigné de tels agissements ou les avoir relatés.

Pour tout savoir (chiffres, recours, moyens de défense, etc...) : http://www.harcelement-moral-travail.fr/


1/ Le milieu de la communication n’échappe pas à ce phénomène. Consultons a dressé pour vous le profil du harceleur type. Peut-être en reconnaitrez-vous ?



Le harceleur a une pathologie et une estime de soi fragile et narcissique. Il est peu ouvert et enclin à mettre en place une structure saine et valorisante. Pour maintenir son estime de soi, il éloignera toute personne qualifiée et compétente. Afin d’éviter d’altérer son égo, il fera du terrorisme relationnel en divisant et propageant des rumeurs malsaines et non fondées.
En vue de constituer un dossier, il n’hésitera pas à mettre en place un état “de flicage” pour surveiller les moindres fautes professionnelles. Son raisonnement est souvent dépourvu de tout fondement, il ne gère pas, il règne et s’assure avec l’énergie du désespoir de ne pas mettre sa position en jeu.
En résumé, c’est un être pervers, sournois qui se préoccupe davantage de l’erreur qui lui est exposée plutôt que des soucis de l’entreprise. Sa souffrance l’amène dans une mécanique malsaine.

Il existe des parades pour contrer le harcèlement et le harceleur en particulier. Consultons vous les révèlera très vite dans un prochain post...

Partager cet article

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens