Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 00:01

mauvais goût

 

Attitude, comportement, petits ou grands mots mal assortis... Personne n'est à l'abri des fautes de goût.  Quelques astuces données par un spécialiste pour faire attention à ne pas trop en commettre !

Surtout lorsque l'on conduit un changement d'organisation historique.


1/ Les discours modernistes peuvent avantager l’orateur. Mais il faut respecter un principe : "Que les actes ne contredisent pas les paroles", explique J. Raignault, tendanceur. "Pas de word, pas de mise en page ringarde quand on veut faire passer un discours qui projette dans l’ère numérique…".

Encore moins de noms de code genre  SHAPE  \* MERGEFORMAT
Conseils
: Vous pouvez mettre un peu plus de conviction dans votre message avec un look bien choisi et un support plus moderne.
"Les présentations un peu design dynamisent le discours, utilisées avec modération, elles valorisent, donnent du relief au contenu" précise le spécialiste.

2/ Des phrases bien tournées qu’elles soient intéressantes ou fantaisistes, donnent de la personnalité à quelqu’un… mais attention, rien ne vaut le parole de vive voix !
Conseils :
- "Choisissez un style, un seul ; on ne mélange pas les attitudes et les rôles", explique J.Raignault.
- Evitez l’envoi excessif de mails sans odeur ni saveur
- Ne  passez pas directement du "lounge discours", ultra cool, micro en main, champagne et petits fours aux ordres de mission de sergent chef.
- Et pour éviter la faute de goût, choisissez un langage positif et un tantinet généreux : "Le style réveil à 5 h du mat’, " faut y aller les p’tits gars" , "tirez-vous les doigts du c".
ne passe pas." conseille le tendanceur.

3/ Mots savants, style ampoulé, technocratique … Evitez d’ennuyer l’auditoire !

"Pour un impact réussi parfait, on se doit d’assortir expressions contemporaines, un poil de sérieux et un peu d’humour  !"
Conseils : "L’idéal, c’est l’association parfaite entre la “couleur” des mots," explique le spécialiste.
Si vous avez un tournant à prendre un peu serré, "harmonisez l’ensemble de votre discours et accessoirisez-le ".
A noter : La politesse fait partie intégrante de votre message ! Ne jamais l’oublier et parler en essayant d’être compris.
Le pire selon notre expert : les abréviations techniques incompréhensibles pour épater la galerie…

4/ "Au-delà de trois ou quatre parties développées, la tenue du discours ne peut plus être harmonieuse". On peut se permettre quelques longueurs, mais il faut respecter ce principe : le meilleur est toujours bref.

 

A potasser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens