Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 23:38

E2

 

580 milliards de dollars : c’est la somme plutôt rondelette dont a été amputée la fiche de paie des salariés du monde entier en 2009, au bénéfice des profits des entreprises. Un gros chèque qu'ils auraient normalement dû toucher, compte tenu de leur productivité, si le partage des richesses ne s’était une nouvelle fois déformé au détriment de la masse salariale.

Dangereux ? Oui ! Car, il est une réalité implacable : ce mouvement de balancier complique la sortie de crise dans les grands pays occidentaux et affaiblit, à terme, leur potentiel de croissance, au détriment des entreprises comme des salariés.


Il faut augmenter les salaires !

Les entreprises arbitrent plus que jamais le partage de leur chiffre d’affaires au détriment des salariés. Conséquence : dans tous les grands pays industrialisés, les profits sont au moins aussi élevés qu’en 2007, alors que la masse salariale a été sérieusement rabotée.

Cette pression sur l’emploi et les rémunérations, au moment où le robinet du crédit a été sérieusement resserré, condamne l’Occident à se priver du moteur de la consommation, qui absorbe pourtant entre 60 et 70 % du PIB. «Privées de ce socle de demande, les entreprises ne sont pas incitées à investir et consacrent une partie démesurée de leurs profits à cajoler leurs actionnaires, au risque d’entretenir une spirale dans laquelle s’auto-alimentent sous-investissement et sous-consommation», déplore Patrick Artus, le directeur des études économiques de Natixis, auteur, avec la journaliste Marie-Paule Virard, de Pourquoi il faut partager les revenus (La Découverte).

Certes, diront les esprits chagrins, mais si c’est pour que les Français achètent des téléphones portables ou des écrans plats chinois... Eh bien non, montrent les chiffres. Les quatre postes prioritaires auxquels les Français consacreraient un gonflement de 10 % de leur feuille de paie sont la rénovation de leur logement, les loisirs, l’éducation et les voyages en France. Des dépenses qui profiteraient à l’emploi et à l’activité dans l’Hexagone.

Sources : l’expansion.com

Bénéfices Publicis Groupe depuis 2008 :
2008 = 447 millions d’euros
2009 = 403 millions d’euros
2010 = 526 millions d’euros
Soit un total sur trois ans = 1,376  milliard d’euros !

Partager cet article

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens