Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 19:59

Un récent sondage sur la perception des managers en entreprise révèle des éléments intéressants.

 

Sources de stress

 

Première constatation, c'est bel et bien la charge de travail ( donc celle confiée par le manager ) qui est la source de stress N°1 au travail.

 

Attention au stress

Les managers sont perçus majoritairement (52%) comme peu ou pas du tout attentifs au stress de leurs équipes.

 

Actions concretes

 

Plus grave, quand on demande aux salariés quelles actions concrètes leur manager met en place pour contribuer au bien-être au travail, les réponses sont sans appel : le management s'en contrefout.

 

Evaluation manager

Du coup, une très forte majorité de salariés pense que les managers devraient être évalués sur le niveau de bien-être de leur équipe.

 

Les révélations de ce sondage ne sont pas vraiment étonnantes.  

Danièle Linhart, sociologue du travail ; directrice de recherche émérite au CNRS révèle dans une étude récente que sur la base d'une politique d'individualisation, la "modernisation managériale" s'affirme par une politique systématique de précarisation des salariés. Le management cherche partout à instaurer les conditions obligeant les salariés à devenir  les alliés inconditionnels de leur entreprise, les relais dociles de ses choix.

 A cette fin, le management mise sur l'emploi précaire (CDD, intérim, travail à temps partiel) comme modalité disciplinaire. Et il s'évertue à précariser les salariés bénéficiant d'un emploi stable, pour asseoir sur eux une emprise sans faille.

D'après la chercheuse, le management est parti en guerre contre les ressources dont disposent les salariés stables, c'est-à-dire leur métier et leur expérience qui leur permettent de maîtriser leur fonction, d'alléger les difficultés et de se doter d'un point de vue argumenté sur leur travail opposable aux directives, aux critères et méthodologies de la hiérarchie.

Les multiples restructurations, changements qui balaient les entreprises françaises de façon frénétique ont ainsi souvent pour objectif de fragiliser des salariés qui ont sans cesse tout à réapprendre pour conserver leur poste, et qui se sentent en permanence sur le fil du rasoir face à des objectifs démesurés et des évaluations indifférentes au travail réel.

Loin de miser sur l'intelligence collective pour innover et gagner des parts de marché, le management français a opté pour une attaque en règle de la professionnalité et de l'engagement de ses salariés, compromettant leur santé physique et psychique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

commentaires

snoring mouthpiece 26/05/2014 14:46

Most of these graphs show that the rate of the salaries has increased immensely by a very large margin over these years. This is due to the price rise in the economy. Thanks for including the same in this website of yours. Nice charts.

Soph 27/01/2014 10:11

Il est vrai que très souvent, il y a une mauvais gestion managériale que ce soit dans des petites équipes ou de plus grande... Il faut que le management mettent en avant une approche plus innovante pour satisfaire ses collaborateurs

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens