Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 15:08

3346030019436

 

 

. Deux millions de salariés subissent du harcèlement mental et des maltraitances, 500 000 sont victimes de harcèlement sexuel.
. Le coût annuel des accidents du travail, des maladies professionnelles et de la maltraitance s’élève à 70 milliards d’euros pour l’Etat et les entreprises.
. Sur cinq ans, on a constaté plus de 1000 tentatives de suicide sur les lieux de travail en France, dont 47% ont été suivies de décès.
. 10% des dépenses de la sécurité sociale sont directement liées aux maladies professionnelles.
. Eczéma, insomnies, alertes cardiaques, troubles musculo-squelettiques, ulcères, cancers, dépressions, tentatives de suicide sont les conséquences les plus fréquentes des maltraitances sur les lieux de travail.
. En moyenne, les tribunaux aux prud’hommes traitent 250 000 litiges/an.

Merci à l’agence Verbe pour aider à ce que ces chiffres continuent à être jour après jour une réalité.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 22:19

roi pique

 

 238ème  fortune française entre  Henri Seydoux (237) et Pierre Milchior et Marie-Claire Tarica ainsi que leur famille (239)

Sa fortune en 2011 : 176 M€
                   en 2010 : 150 M€

                   +17.33%

Le président du directoire du troisième groupe mondial de communication (CA : 5,4 milliards), fête ses 40 ans de maison, et en possède près de 2,5 %.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 00:02

 

11-04-11-75

1315382163

165342 185187634836471 100000357086884 505136 2157759 n

2146901966 fe195cd723 b

ble6juin20081

bouffez-votre-patron-janvier-2010

capitalisme creve

Capitalism graffiti luebeck

chirurgiens

consommer-moins-penser-plus

dirigeants-politiquement-comiques

dis-merde-a-ton-patron

god-is-watching-you

graffitis-papiers-chomage-4865 m

kenny-rmi

les-taux-montent--l-etau-se-resserre

luttons

mars20062

maux-taux-d-interet

merdocratie-capitaliste

Obeis--Travaille--Consomme--et-t-es-toi

P2pub-rend-con

paris-blocage-sabotage

patrons-cochons

Photo020--2-

Photo029--2-

pict0013

pinceau-power

police19e 3-1279890665

Ras le Bol Berne

riez-riez-de-votre-reussite-personnelle-avant-de-pleurer-d

sarko-vous-emmerde

star-buck-imperialisme-global

travaillez-moi-jamais-2006

trop-de-chefs-2009

un-autre-monde-est-possible

vies-valent-plus-que-emplois-ineptes

yes-we-lie

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 19:58

My dear Krusty. Cet article a été écrit for you. Il était in Le Monde (not the World).

Au fil de leur développement international, nombreuses sont les entreprises qui sont devenues de véritables tours de Babel. Pour résoudre les problèmes posés par la diversité linguistique, certaines ont décidé d'imposer l'utilisation d'une langue de travail commune, dite véhiculaire, le plus souvent l'anglais. 

C'est le cas, par exemple, des multinationales françaises Renault et Technicolor (anciennement Thomson), des allemandes SAP et Siemens, d'Airbus, du finlandais Nokia, du groupe japonais Rakuten. Cette mesure vise à faciliter les échanges d'informations au sein de ces multinationales, mais aussi avec leurs clients et leurs fournisseurs aux quatre coins du globe

L'adoption d'une langue véhiculaire risque cependant d'avoir des conséquences néfastes sur la performance de ces entreprises si elle n'est pas bien accompagnée en interne. L'étude menée par Tsedal Neeley, professeure à l'université de Harvard, révèle qu'une telle adoption entraîne souvent une baisse, au moins temporaire, de la productivité des employés.

Ceux qui sont contraints d'utiliser une langue qui n'est pas leur langue maternelle ressentent, sans surprise, une diminution de leur statut au sein de l'organisation.

La peur de mal s'exprimer dans la langue véhiculaire les conduit souvent à utiliser des stratégies de contournement qui nuisent à la mise en oeuvre de collaborations avec ceux qui parlent couramment la langue de travail.

Ces derniers interprètent souvent, à tort, le comportement d'évitement de leurs collègues comme le signe d'un manque de considération à leur égard. Loin de permettre une meilleure coopération au sein de l'entreprise, l'adoption d'une langue véhiculaire, si elle n'est pas bien encadrée, renforce donc les clivages entre les employés.

Le groupe japonais de commerce en ligne Rakuten, qui a acquis en 2010 le français PriceMinister, a fait l'expérience des difficultés liées à l'adoption d'une langue commune de travail. Le PDG, Hiroshi Mikitani, avait annoncé en 2010 sa volonté de faire de l'anglais la langue véhiculaire non seulement dans les filiales étrangères, mais aussi au Japon où le groupe compte plus de 7 000 employés.

 

CONSÉQUENCES NÉGATIVES

Si cette décision a été favorablement accueillie par les filiales étrangères, qui y voyaient la possibilité de meilleures synergies avec le siège de l'entreprise, le stress généré par cette mesure a d'abord eu des conséquences négatives sur la productivité de bon nombre des employés nippons.

D'après Tsedal Neeley, les entreprises doivent accompagner leurs employés en facilitant l'apprentissage de la langue de travail par le financement de cours, l'organisation de séminaires et idéalement, quand cela est possible, la mise en oeuvre de programmes d'échange permettant aux membres de l'organisation de passer plusieurs mois à l'étranger.

Enfin, ceux qui parlent couramment la langue véhiculaire doivent eux aussi être formés, afin d'améliorer leur capacité d'écoute. Cet accompagnement est essentiel lorsque les individus qui parlent couramment la langue de travail n'ont jamais eu à s'exprimer dans une langue étrangère, comme c'est aujourd'hui parfois le cas de ceux dont l'anglais est la langue maternelle.

L'enjeu est de créer chez eux une empathie réelle sans laquelle les chances d'établir une communication saine et efficace avec les autres employés sont compromises.

Si l'utilisation d'une langue de travail commune est nécessaire à une meilleure intégration des filiales au sein des multinationales, les dirigeants ne doivent pas sous-estimer les risques associés à une telle transition si elle n'est pas convenablement gérée.

Ils auraient aussi tort de vouloir substituer cette langue unique à toutes les autres. En effet, l'emploi d'une langue véhiculaire en interne ne dispense pas les entreprises de s'adapter aux usages linguistiques et culturels des différents pays dans lesquels elles développent et vendent leurs produits et services.


 

LE MONDE ECONOMIE | 23.01.12 | par Julie Battilana, professeure associée à la Harvard Business School

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 19:10

Image 1

 

Le sale con, ça vous dit quelque chose ? Bien sûr !  Le sale con, c'est cette personne odieuse, toujours nuisible, dont la présence plombe la vie, l'atmosphère et, trop souvent, la performance d'une entreprise ou d'une organisation. Parmi le déluge de livres de management, en voici un qui traite de ce problème majeur, enfin identifié : celui de la présence et de l'effet des sales cons sur les lieux de travail. Les sales cons ne sont pas une simple gêne au travail, mais un sérieux obstacle à la réussite. Ce livre explique comment on peut  repérer les sales cons certifiés. Il propose un test, qui vous permettra de déterminer si vous en êtes un vous-même. Il exploite enfin les plus récentes et les plus sérieuses recherches pour montrer comment les chefs d'entreprise peuvent et doivent faire place nette dans leur boîte et créer un environnement de travail civilisé, enfin garanti zéro-sale-con.

Un livre vraiment d'actualité.

 

Quelques avis :

 

"Voilà un ouvrage à conseiller aux personnes qui évoluent dans des environnements professionnels qui ne leur paraissent pas sain.Ce livre donne des conseils de survie dans le monde de "bruts" dans lequel nous évoluons tous les jours.Je le conseille, j'en fais de la pub"

 

"Ce libre est plein de petites anecdotes qui vous aideront à faire face aux sales *** que vous pourrez rencontrer. A lire d'urgence !!!"

 

"Stressée par mon travail et les clients auxquels j'avais affaire, mon petit frère m'a gentiment offert ce livre à Noël une année. Je me suis plongée dedans, sans idée précise de ce qui m'attendait et de l'effet que ce livre aurait sur moi. C'est avec bonheur que j'ai découvert que ce bouquin était en fait un petit guide de survie en entreprise, à sortir en cas de pressurisation par un "sale c##". J'ai finalement appris pas mal de choses sur le management, et j'ai aussi appris comment réagir lorsque je sens qu'un despote/tyran/enflure navigue dans mon périmètre. Bref, un super bol d'air qui permet de relativiser lorsqu'on se sent harcelé et maltraité au boulot."

 

Le blog : objectif-zero-sale-con.blogspot.com

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 22:02

François Krug

Journaliste Rue89
esclavage3gLes salariés du groupe Atos, « partenaire informatique » des Jeux olympiques,
sont gâtés. Leur PDG, l'ancien ministre de l'Economie Thierry Breton, propose aux volontaires d'assister aux JO... en venant travailler à Londres pendant leurs vacances.
La bonne nouvelle a été annoncée aux salariés le 23 décembre, dans un e-mail du PDG – pardon : dans une « CEO communication », puisque l'anglais est la langue officielle du groupe français.

Ce n'est donc pas une expérience unique que leur propose Thierry Breton, mais carrément une « once in a lifetime chance » : quarante volontaires vont pouvoir partir à Londres et assister aux Jeux olympiques.

Ils auront accès aux coulisses de l'événement, et pourront croiser des athlètes... et surtout des collègues. Il s'agit en effet d'aller renforcer l'équipe travaillant déjà à Londres :

« L'équipe s'agrandit vite et doit être complétée de quarante volontaires au moment des Jeux – nous vous invitons donc à postuler pour devenir un volontaire ! [...] »

Plaisir d'offrir 

Thierry Breton offre en fait aux salariés une « once in a lifetime chance » de prendre des vacances pour travailler :

 

« Conformément à l'esprit du mouvement des Jeux olympiques, ce programme repose sur le volontariat. Vous offrirez votre temps de vacances et vos talents à la famille des Jeux olympiques, en échange d'une expérience olympique unique dans une vie. La performance de chaque volontaire contribue au succès olympique de milliers d'athlètes, de millions de spectateurs et de milliards de téléspectateurs ! »

Dans son message, le PDG d'Atos détaille d'ailleurs les profils recherchés : des experts de Windows et d'Unix, des spécialistes des systèmes de données, des techniciens pour assurer la transmission des résultats des compétitions...

« Il ne s'agit pas de travailler 24 heures sur 24 »

Atos cherche simplement à « faire plaisir » aux amateurs de sport, explique-t-on au service communication. Le système était déjà en place lors des précédents JO, dont le groupe était aussi partenaire :

« C'est une opportunité qui est offerte aux salariés. Ils sont volontaires parce qu'ils ont envie d'aller aux JO. Il ne s'agit pas de travailler 24 heures sur 24 ! Vous pouvez aller aux compétitions, suivre les JO en direct... »

Plus excitant, effectivement, que de regarder les Jeux à la télévision comme les autres vacanciers...

 

Voir le document

(Fichier PDF)

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 19:35

g6hy3vco


Comme beaucoup de fêtes chrétiennes, la date de l'Epiphanie correspond à l'origine à une fête paienne. Ainsi autrefois, les Romains fêtaient les Saturnales. Des fêtes qui duraient 7 jours. Tout y était autorisé. Les soldats tiraient au sort, grâce à une fève, un condamné à mort qui devenait "roi" le temps des réjouissances. La sentence était exécutée une fois les Saturnales achevées.
A voir la mine réjouie de Fabrice Fries pendant ces quelques minutes qu'auront duré la traditionnelle galette de Publicis Consultants, il reste à espérer qu'aucune sentence n'ait été à l'ordre du jour...

Année 2012 trompeuse nous a dit en l'instance le roi mage : succès en ce début, difficultés et austérité en fin ?  Espérons que l'Aaagence n'en perdra pas son triple A.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 20:06

graph 2Le diagnostic de performance du salarié ou DPS est chez Publicis, et dans d'autres entreprises, un diagnostic non officiel réalisé par le manager. Il est en général fixé assez hâtivement. Sa durée de validité est, lorqu'il est mauvais, dans la plupart des cas définitive.

 

Il ne prend pas majoritairement en compte des critères de compétences professionnelles, mais d’allégeance.
    

C'est un indice précieux qui permet de répartir la somme globale des augmentations consenties et de fixer leur montant au niveau individuel.


Il vise à informer le patron ou “taulier” de l’état des “troupes” et de  la valeur marchande des “soldats” dans l’entreprise.


Le DPS doit être présenté lorsqu’il y a sureffectif éventuel dans un service. Les éléments diagnostiqués E servant automatiquement de réservoir de partants potentiels.

 

Estimation du DPS
Il existe deux modes d’évaluation du DPS :
-soit à partir d’une méthode de diagnostic conventionnel, effectué par le manager. (Le DPS n’apparait pas sur l’entretien d’évaluation annuel, il est “officieux”).
-par le salarié lui-même, dans les cas graves (grâce aux phrases et postures du manager, combinées aux non-gains de salaire consentis). L’ auto-DPS a de fortes chances d’être calamiteux dans ces cas.

Dans tous les cas, le DPS doit obligatoirement être supervisé par un diagnostiqueur professionnel, ayant reçu une certification personnelle.

Descriptif des recommandations suite à DPS (voir schéma ci-dessous)
- Économies : incidence immédiate avec décision de non augmentation.
- Mesure : isolation du salarié en cas de mauvais DPS - prévoir une place à l'écart
- Remplacement du salarié à la suite de 3 mauvais DPS  successifs.

 

graph1-copie-1

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 17:15

 

bouquin

 

Pas évident pour les dirigeants du CAC 40 d’annoncer les excellents résultats 2011 sans choquer un public assommé par la crise, et ce, à moins de deux mois de l’élection présidentielle.
L’agence Euro RSCG C&O, qui vient de présenter une étude sur le partage de la valeur au sein des groupes du CAC 40, a la solution : être «transparent», «explicatif», et insister sur la dimension «sociétale» de la finance...
Question emploi
Ce n’est pas brillant du tout. Malgré de très bons résultats financiers, les quarante plus grandes sociétés françaises ne créent quasiment plus d’emplois dans leur pays d’origine. Et si les effectifs des entreprises du CAC 40 ont globalement augmenté de 10% en cinq ans, c'est dû à l'incroyable boom des emplois précaires (CDD, stages, temps partiel subi, etc.) « qui pèsent pour plus d'un un tiers du total» soulignent les auteurs de l'étude.
«Partage de la valeur»
La part redistribuée aux actionnaires a augmenté de 31% de 2006 à 2011, grâce à un maintien des dividendes et à des rachats d’actions réalisés par les entreprises. Pour autant, tout n’est pas rose pour l’actionnaire : les cours se sont effondrés de 30%. In fine, les actionnaires ont donc perdu 18% de leur mise en cinq ans.
Pour les patrons
Pour eux, tout va bien. Leur rémunération a progressé de 34% depuis 2006. Pourquoi plus vite que les bénéfices ? Mystère... Le code Afep-Medef, qui a tenté d’apporter un peu de transparence dans ce domaine, a encore beaucoup d’efforts à faire. Euro-RSCG appelle, d’ailleurs, dans son étude les entreprises à bien mieux justifier les évolutions.

Concernant les salariés.Vraiment pas terrible : en cinq ans, les augmentations ont connu une progression de seulement 13% dans les grandes sociétés. Les salariés des entreprises de moindre taille ne peuvent même pas en dire autant.

Quant aux investissements, ils se sont écroulés de 24%. Un chiffre à mettre sur l’effet de la crise qui a conduit les grandes entreprises a réduire drastiquement leur endettement pour rassurer les marchés. «L’investissement des entreprises du CAC 40 pourrait redémarrer bientôt. Mais pas en France»...dit Laurent Habib, le président d’Euro RSCG C&O.
Fiscalité
Les sociétés du CAC paient, en proportion, 2,3 fois moins d’impôts sur les bénéfices que les PME. Les profits sont surtout réalisés à l’international, et une batterie d’exonérations fiscales permettent à certaines de ne pas payer l’impôt sur les sociétés.
«Le sujet commence à faire débat», admet Euro RSCG, qui conseille de rappeler que les grandes sociétés paient plus d’impôt aujourd’hui (25 milliards d’euros versés en 2010) qu’il y a cinq ans par exemple (20 milliards en 2006.) L’agence conseille donc aux sociétés d’adopter le message: «Il n’y a pas de délocalisation fiscale.»

Maurice Lévy sera t-il tenté de suivre les précieux conseils d'Euro RSCG pour communiquer lors de la publication de ses propres résultats ? Un comble pour le mediatique dirigeant de l'Afep, de surcroit patron d'un groupe de communication qui démontre jour après jour qu'il  ne «connait pas la crise» !

 

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 19:46

photo-homme-nu-la-redoute

james-bond-contre-dr freez

 

Le site de vente de La Redoute a malencontreusement glissé la photo d’un homme nu dans l’un de ses écrans présentant  un tee-shirt pour enfants. Si la photo a depuis été retirée du site de la marque, l'image n'est pas passée inaperçue chez les internautes. Les accros de photoshop ont donc décidé de mettre leur talent au grand jour et de réutiliser la photo. Le gros fail de La Redoute et la valse des parodies des internautes, c’est sur laredouteenvacances.tumblr.com.

tumblr lxbvuhgyFE1r9bft8o1 500

tumblr lxc1p7vnj61r9bft8o1 500

tumblr lxbtu9xK731r9bft8o1 500

tumblr lxbv99RvKh1r9bft8o1 500

tumblr lxbr7pUCXz1r9bft8o1 500

tumblr lxbv0bMiB21r9bft8o1 500

80f3df5e-4be9-11df-9dde-9f56fcaf5c8e

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens