Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 17:58

Clip censuré - Videos

Censure  : nom féminin - Limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d'expression de chacun. Passe par l'examen du détenteur d'un pouvoir (étatique,religieux ou économique par exemple) sur des livres, journaux, bulletins d'informations, pièces de théâtre, films, sites Internet etc. .
Par extension, désigne différentes formes d'atteintes à la liberté d'expression, avant ou après leur diffusion. On distingue la censure politique (limitation par le gouvernement de la liberté d'expression) de la censure indirecte, non officielle, mais sous forme de pression, en particulier une forme de censure économique  ; on peut aussi ajouter les phénomènes d'autocensure.

Synonymes : blâme, condamnation, contrôle, coupure, désapprobation, désaveu, examen, filtre, jugement, prohibition, réprobation, reproche, veto.

Le semaine dernière, il a été expressément demandé
à Consultons de retirer un article paru à propos d’ un incident grave survenu chez un client de Publicis Consultants.
L’article a été retiré. Nous vous laissons deviner à quelle catégorie de censure se rapporte une telle demande.

P.S - Consultons tient à chaleureusement remercier Fabrice Fries pour la publicité faite à cet article, dont la lecture a engendré un pic de fréquentation exceptionnel.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 17:38

mickael

Incroyable le nombre de conneries que l'on peut croiser sur le Net. Certaines sont franchement risibles et on hésite à les jeter. Celle-ci méritait d’être publiée. Vous n’allez pas en croire votre écran.

C’est extrait du site d’un illuminé, émule de Mickael Vendetta, qui se croit spécialisé dans le “conseil en réussite dans l’entreprise. Consacré aux sujets de Société, au décryptage de Tendances, aux hommes et à tout ce que l’on peut regrouper sous l’étiquette Lifestyle” !!… Tout un programme...
Expressions “branchées” et fautes d’orthographe sont en V.O.

Corporate Attitude : Manager de demain

Tous les jours, je croise des collègues qui se plaignent. Trop de travail, trop de pression, trop de responsabilités, pas assez d’argent, pas assez de reconnaissance, pas assez de temps libre, pas de visibilité sur leur carrière. J’ai envie de leur dire « Mais putain !!! Ayez la Corporate Attitude !!!! «

Aussi fort de ma formidable expérience en management, de ma connaissance du monde de l’entreprise et de ma culture en sociologie, je me suis dit : « Aide les, enseigne leur la Coporate Attitude… ».

Car avant tout, la corporate attitude est une philosophie, un art de vivre. Avoir la Corporate Attitude (CA), c’est l’art subtil de s’épanouir dans le cadre professionnel, milieu en contradiction totale avec nos propres aspirations.

Je débattrai dans un autre article de la théorie globale de la CA et de sujets connexes. Car aujourd’hui ma volonté première n’ai pas de faire de la théologie. Non, aujourd’hui je voudrais simplement vous donner quelques clés pour avoir la Corporate Attitude et de vous différencier du « Basic Manager » (BM).

1- Avoir des indicateurs personnels et être ISO :
Cela montre au Top Management(TM) votre implication dans la démarche qualité de la Société et votre souhait de vous améliorer continuellement pour satisfaire ce même TM.

Cette méthodologie, vous permet de travailler moins par un choix d’indicateurs pertinent. A performances équivalentes, votre productivité est d’autant meilleure que votre temps de travail est petit. Et même avec de moins bons résultats que votre collègue, votre indicateur peut-être meilleur. Après, tout est question de présentation des résultats (un power point des familles avec un histogramme devrait suffire).

2- Travailler avec ses collègues vers un objectif commun :
Tout le monde le sait, les différents services d’une société ont des objectifs antagonistes. Mais si vous êtes facilitateur pour vos collègues (entendez : aidez les à l’atteinte de leurs objectifs propres), ceux-ci ne pourront rien vous refuser. Associez les à vos succès, cela les valorisera. Il y a fort à parier qu’au fil du temps, ceux-ci aimeront travailler avec vous, vous fournir des états, rechercher des éléments etc….vous permettant ainsi d’accomplir votre labeur en améliorant votre indicateur. Et qui dit travail partagé dit surout responsabilités partagées : relâchez la pression et ne vous préoccupez plus pour la validité de ces chiffres, il ne viennent plus de vous non?

3- Identifier les Key Persons
Avoir la corporate attitude implique d’être capable d’identifier les personnes influentes au sein d’une entreprise. Il s’agit en général de personnes hiérarchiquement supérieures, ou en devenir. Cela va bien au-delà d’être en bonne relation avec son n+1. En effet, il faut avoir une vision macroscopique du système et ne  pas se positionner en fonction de la situation à l’instant t : c’est trop souvent le cas du basic manager, ce que l’on assimile à du « ass licking ». Non, il faut savoir prévoir qui sera bientôt stratégique pour une carrière, ce qui est bien plus discret vis-à-vis des personnes au même niveau que vous. Par contre, votre discernement n’échappera pas aux top managers en place, qui vous considérons de fait comme un HP (high potential).

4- Avoir un dress code associé à son groupe d’appartenance professionnel
Plus qu’une origine sociale, le dress code permet de catégoriser les personnes au sein du entreprise. La différence est source de rejet. Or, avoir la corporate attitude c’est être dans le trend, tous les trends. Un soin tout particulier devra être porté au style vestimentaire.

- bon goût : et oui le mauvais goût rebute et bizarrement les gens de mauvais goût savent reconnaître le bon goût chez les autres. Soyez admiré, ça aide et ça fait plais’.

- classicisme teinté d’une fashion touch : cela montrera votre capacité d’adaptation à votre environnement, vous assimilera à un détecteur de tendance, sans vous faire passer pour un suiveur de mode. Le classicisme vous empêchera d’être assimilé à une population particulière : marketing, ingénieur, comptable etc…. n’oubliez pas : catégorisé = différencié = rejeté par d’autres populations.

Vous avez identifié des pistes de progrès ou sentez qu’il faut mettre en place un place un plan d’action pour vous sortir de la catégorie des basic managers?
Alors ne manquez pas la suite de la chronique Corporate Attitude.


Incroyable, non ? Y-en a t-il qui se sont reconnus ?

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 21:28

thedansant.jpgSUITE_5874.jpg200910081675_zoom.jpg

POUR VOTRE MARIAGE, ANNIVERSAIRE, BAPTEME etc.....

Dj animateur vous propose son show laser, son et lumière,animation jeux et surprises, discours,

karaoke , tous les styles de musiques pour tous les âges. Projection de vos photos en direct sur écran géant

pour que votre soirée soit la plus belle et réussie. On prend rendez vous, vous proposez ce que vous voulez

on aime, on n'aime pas ,je veux..... , c'est votre soirée.....

Top chrono avec le traiteur.

Contact : Direction.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 22:56

Les baleiniers japonais ecrasent volontairement l'AdyGil !
envoyé par E_R_A. - L'info internationale vidéo.

Les baleiniers japonais, voyant le bateau de la Sea Shepherd l'AdyGil en panne, vont volontairement le percuter alors que l'équipage est a bord, et l'abandonne ainsi, sans se soucier si il y a des blessés, en plein océan Antarctique !
Vidéo filmée du bateau de la Sea Shepherd le Bob Marker
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 21:02

 

1

Attention, si l' arcane du bateleur peut symboliser l'ouverture d'esprit, l'initiative, l'enthousiasme, la spontanéité et le courage, il faut que cette carte soit tirée dans le bon sens.

1/ Tirée à l'endroit cette carte annonce une prise de décision rapide pour agir et lancer un projet. Dans ce sens, le bateleur annonce le triomphe de la spontanéité sur l'attentisme. Lorsque cet arcane sort en premier dans le jeu cela est excellent signe. Cela n'arrive pas souvent. Le facteur Publicis est de plus aggravant.

2/ Tirée à l'envers cette carte indique la spontanéité et l'enthousiasme excessifs, ou l'absence de courage pour mener à bien un projet.
Dans le cas d'un enthousiasme excessif, le projet mené risque de décevoir et la réussite ne sera pas à la hauteur de l'énergie depensée.
Dans le cas de l'absence de courage, l'imagination est au rendez-vous mais la timidité face à l'accomplissement du projet l'emportera.
Dans les deux cas le bateleur tiré à l'envers est signe de déception.

De quel côté la carte a t-elle été tirée ? Les semaines prochaines le diront !
Méfiance.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:42

 


virée
« La vie, la santé, l'amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? » déclarait Laurence Parisot en prélude à l'adoption de la rupture conventionnelle.
Au MEDEF, on n'a pas d' idées pour embaucher, on n'en manque pas pour alléger les effectifs !

Les chefs d’entreprise ont déja obtenu la fameuse rupture conventionnelle, qui permet à un employeur et un salarié de se séparer d'un commun accord. Procédure bien connue chez Publicis Consultants...
Au MEDEF, pourtant on ne saurait s’en contenter. Celui-ci veut modifier, encore une fois, la législation du travail pour permettre à un salarié de quitter son employeur d’un «commun accord» pour aller voir ailleurs, avec la «possibilité» de revenir si l’essai n’est pas concluant.
Et cette fois-ci, c’est un nouveau mode de rupture « spécifique » du contrat de travail qui serait mis en place !

Ce que le Medef propose d’instituer à titre expérimental, sur une période de deux ans, c’est :

"un droit conventionnel prenant la forme d’un accord de mobilité professionnelle individuelle sécurisée" ouvert aux salariés avec deux ans d’ancienneté. En cas d’échec, le salarié aurait la possibilité de retrouver dans l’entreprise son ancien emploi ou un emploi équivalent dans les six mois suivant la rupture de son contrat, voire davantage si la période d’essai du nouveau poste, renouvellement compris, excède six mois. Le contrat serait rompu d'un "commun accord des parties... "

Qu'en sera t-il dans les faits ?

Tout salarié sait parfaitement que lorsqu'on s'est absenté durant un certain temps de son entreprise, il est particulièrement difficile de retrouver ses marques. De plus, pendant une absence prolongée, il est naturel pour l'entreprise de trouver un remplaçant pour le poste vacant.

Que se passerait-il, si le projet du MEDEF s'appliquait ?

Si l'employeur embauche quelqu'un à sa place, supprime le poste, réduit les effectifs ou n'a plus d'emploi équivalent à proposer, le salarié ne serait pas réintégré mais pourrait s'inscrire au chômage et aurait droit à une demi-indemnité.
Dans le détail : Si le salarié ne peut retrouver son poste, l’employeur devrait lui faire part de cette impossibilité par écrit, dans le mois de sa demande, en lui indiquant la raison.
Le document patronal liste quatre raisons de refus :
– une embauche ultérieure destinée à compenser le départ du salarié ;
– la suppression du poste du salarié avec ou sans réorganisation destinée à compenser son départ ;
– la réduction des effectifs de l’entreprise en cours au moment de la demande de retour ou programmée ;
– l’absence d’emploi équivalent disponible.

Le salarié ne pouvant revenir à son poste bénéficierait d’une indemnité spécifique égale à la moitié de l’indemnité qui lui aurait été due au moment de son départ et de même nature juridique que l’indemnité de licenciement. - Source WK RH

Le patronat affiche une bonne humeur évidente quant à ce nouveau dispositif.
Pas les syndicats qui y voient “Quatre motifs -et pas des moindres- susceptibles de mettre en échec le retour du salarié.”
"Là, on prend les gens pour des imbéciles, commente Maurad Rahbi de la CGT. Si l’indemnité est plus faible qu’à travers un licenciement ou une rupture conventionnelle, le salarié fera vite le calcul" - Source 20Minutes

Ce dispositif, pourrait être, fort intéressant, pour les entreprises qui ont des salariés « trop vieux » ou « trop remuants » et dont elles souhaitent se débarrasser à moindre coût !

Entre août 2008 et fin juin 2009, 111.670 demandes de rupture conventionnelle ont été homologuées en France. Chez Publicis Consultants, sur la même période, les chiffres sont tout aussi éloquents...

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 23:44
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 23:40
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 23:37
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 20:15
censuré
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens