Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 21:22



























Nouvelle raison de se dire que Publicis n'a rien à envier aux autres sociétés : les bureaux de Facebook.
Un mélange de moderne et de vintage arrogant. Beaucoup trop d’espace, des matières brutes aux allures prétentieuses. Zones "cosy" et espace en béton ciré, c'est bien moins authentique que notre salle "beton" du 1er étage... C'est sûr, on est mieux chez nous !















Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 16:51
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 15:57

 



Dès lundi, dans les kiosques

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 23:50



Attention, il faut savoir prendre avec distance les multiples recettes toutes faites de comportement et de management. Les trucs magiques pour voguer vers l'”excellence”  s'éditent par dizaines.  Et ces recommandations  semblent souvent réduire le rôle dans l'entreprise à de simples techniques de comportement, d'image ou de langage. Que la vie serait facile s'il en était ainsi !

Voici un test pour garder une saine distance : reconnaissez si vous êtes un neo-yuppie ou un neo-muppie.

Neo-"Yuppie"- la top ringardise
(
Acronyme de Young Urban Professional)

Terme anglophone typique des années 1980, il définit les cadres et ingénieurs de haut niveau, évoluant dans les milieux du haut “management” ( de la finance en particulier), et habitant le cœur des grandes capitales occidentales.

D'abord forgé par des sociologues, afin de nommer cette population à l'existence inédite, puisque défrayant le schéma générationnel classique en termes de pouvoir, visibilité, poids économique,
« yuppie » devient aussi un terme péjoratif , désignant les cadres ambitieux cyniques, faire-valoir du capitalisme dans sa version la plus inégalitaire, obsédés par l'argent et la réussite, amoraux, matérialistes à l'extrême.

Vocabulaire : ambition, réussite, défi, potentiel, excellence, leader, business...


Neo- “Muppie” - moins ringard  (Acronyme désormais courant pour parler des Multimedia Urban People Pushing the Internet Economy)

Ont remplacé les Yuppies au début des années 2000, et ont vu le jour dans une dimension profondément différente.
Pour devenir Yuppie, il suffisait de posséder des objets, comptabiliser des avoirs, exhiber des symboles, la maison gigantesque, la voiture puissante, le rire tonitruant, le veston de tweed chic, la montre de marque, l’assurance arrogante, les chaussures britanniques.

Pour être Muppie, il n’y a rien que l’on puisse avidement acheter ou fièrement arborer, c’est juste une question d’approche, de regard posé sur le monde, une manière différente de cerner la réalité qui nous entoure et d’envisager ce que la vie en société, sous tous ses aspects, pourrait devenir. Non plus “drivés” par la société où ils évoluent mais bien “driver” des changements. Les Muppies sont généralement plus enclins au partage qu’à la possession égoïste, plus désireux de faire croître le savoir que d’alimenter leurs portefeuilles , leurs succès économiques indéniables relèvent davantage de la conséquence heureuse d’un état d’esprit nouveau que de l’objectif ultime et central de leur vie.

Vocabulaire : potentialité, feeling, idées, structure, partage, informations, affaires...


Vos résultats :
- S i vous êtes un clone qui surjoue la première catégorie, arrêtez, vous êtes has been. La retraite est proche. Un seul conseil : redevenez authentique ailleurs. 
- Dans le cas n°2, continuez mais en douceur. Vous aurez de toute façon raison.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 21:19









« Pop your X-Mas », tel est le dernier projet que vient de réaliser le couturier Jean Charles de Castelbajac et qui risque de vous faire mal aux yeux du 20 novembre au 20 janvier 2010 en haut des Champs-Elysées, à Paris.

Le couturier le dit lui-même : « je flâne depuis les années 60 au drugstore. C’était alors la pierre angulaire du cool ! » Diversité des propositions, ouverture tard le soir en un temps où cela n’était pas fréquent étaient certains des attraits du lieu. A la position emblématique du magasin, en haut des Champs, s’ajoute le fait que l’immeuble a été particulièrement mal relooké il y a quelques années.

C’est dans ses murs que le couturier fut appelé, en 1997, pour créer les 5 500 tenues liturgiques des Journées Mondiales de la Jeunesse ( !).
Aujourd’hui, le couturier reprend ses couleurs favorites et transforme la façade du drugstore en un immense séchoir à linge. Il entend insuffler à ce lieu cher à la capitale toute son énergie positive à l’aube du nouveau siècle...

Cette “décoration” extérieure de l’immeuble se doublera, au niveau -1, d’une boutique éphémère de tapis ( marchand de tapis est le premier métier du Groupe Publicis ), de montres, de t-shirts, de vaisselle, de préservatifs, et autres babioles inutiles.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 20:59
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 22:25

 



Le Groupe souffrant d’une intoxication sévère à la charte graphique “Barbapapa”  (plus communément connue sous le nom de « patates »), Carré Noir va essayer de nous soigner en essayant de transformer le virus. En totale auto médication, ils ont cherché quel remède pourrait nous faire oublier la chose qui ne sait  s’exprimer qu’en  3 couleurs et qui est poursuivie par une cohorte de choses tout aussi improbables qu’idiotes…

Les “barbapatates”, c’était super mignon, intéressant, pas prise de tête du tout...
La vie des recos et autres présentations se faisaient heureuses  : du Barbapapa rose à la Barbamaman bleue, notre vie s’écoulait tranquillement. Aucun problème, que des solutions stratégiques trouvées avec les adorables Barbouille, Barbidur, Barbabelle, Barbalala, Barbidou, Barbotine et Barbibul… Un vrai dessin animé…

Il était temps que cesse Disneyland.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 21:15
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 21:02

 



Comment se protéger concrètement du harcèlement au travail ? Voici quelques conseils

Le harceleur n'est pas nécessairement compétent en tout. Il est surtout très fort pour déceler les failles d'autrui et pour disqualifier verbalement, soit en parlant sur l'autre soit directement en face à face, par des propos désobligeants. La sortie du harcèlement passe par l'action. Pas nécessairement par la réaction, car c'est ce qu'il attend.

Inversez la relation de pouvoir ! Inversez la déstabilisation. Ne jouez pas les victimes ! Pleurer, geindre est la meilleure façon de se mettre dans le personnage qu'il souhaite. Souriez, organisez-vous et attaquez. Donnez-vous des bons points. Suivez vos progrès. Soyez le meilleur ami de vous-même.

-Vous prenez note de tous les propos disqualifiants. Ce petit calepin est le début d'une réaction intelligente pour sortir de l'émotionnel.. Au bout d'une semaine, vous les repérerez. Faites alors reformuler en public les propos vagues : Qu'entendez vous par... Que voulez-vous insinuer... Avez-vous un exemple précis...

-Vous n'acceptez pas les culpabilités. Se replacer au niveau des autres collègues : ce qu'ils savent faire, ce qui est possible, ce qui est le résultat attendu...

-Il parle des règlements internes, vous aussi ! Ce qui suppose de bien connaître le règlement intérieur et de l'appliquer à la lettre. Mais le harcelé doit toujours être clair avec cela. Le harceleur l'est sûrement moins. Trouvez ses manques !

-Utilisez la démarche qualité. Les objectifs, les processus, les exigences, le manuel de management... avec un peu de chance il clarifie les rôles, les missions et la contribution de chacun. C'est alors un vrai plaisir de demander : « Il est prévu en page N que le personnel soit informé de... » « Je vois bien que je ne fais pas ce que vous attendez, pouvez-vous me montrer où c'est écrit » « Pouvez-vous m'indiquer la règle » « Pourquoi est-ce appliqué différemment... » « Quand l'auditeur est passé... il a dit... » Faites la liste de ce qui est écrit comme rôle et mission de votre harceleur et de ce qu'il ne fait pas. Ne lui dites rien, mais à votre prochaine confrontation avec la hiérarchie et votre harceleur, sortez la liste !

-Ayez un téléphone qui enregistre. C'est peut-être inutile juridiquement mais quel bonheur de partager l'analyse de la situation avec le syndicat, les collègues... Cela permet de prendre du recul et de faire une jolie collection de sons au cas où...

-Préparez une négociation de sortie. Sortez de la peur de perdre votre job ! Il veut vous faire sortir, aidez-le en vous aidant vous-même. Une formation pour accéder à un job plus rémunérateur dedans ou dehors. Pendant ce temps-là il n'a plus de souffre-douleur... Utilisez toutes les ressources de l'entreprise pour obtenir ces formations, ou ces mutations. Le front du refus est une position moins facile que la négociation et le médiateur. Un bon plan est la nouvelle loi sur la reconnaissance des acquis professionnels.

-Cherchez des alliés - soyez solidaire. Sauf cas particulier et objectif évident, le harceleur ne se contente pas d'une proie. Quand les victimes s'allient, il perd l'avantage de diviser pour régner qui est une de ses forces majeures.

-Parlez ! Mettez des mots sur ses actes. Une phrase courte qui définisse son mode d'action préféré. Dites-la ensemble à chaque fois que le harceleur agit. « X est en forme aujourd'hui, qui va-t-il démolir ? » « Sa femme a dû le harceler ce week-end, il va se venger » « La bête du Gévaudan a encore besoin d'une victime. » Bref un peu de communication de base... L'humour est redoutable et vous donne des alliés.

-Parlez aux syndicats - mobilisez le CHSCT. Parlez au médecin du travail. Parlez à l'inspecteur du travail. Des faits, toujours des faits ! La convergence des témoignages nuit au huis-clos, le domaine de prédilection du harceleur. Parlez de la loi. Affichez-la sur les panneaux du personnel. Faites-la circuler !

-Il répand des calomnies derrière votre dos, parlez de ses insuffisances (factuelles, voir paragraphes précédents).

-Dans une dernière phase, vous pouvez vous en prendre à ses petites affaires chéries comme dans la cour de l'école... ça défoule ! Et ça l'occupe. C'est illégal, vous avez franchi le Rubicon. Mais lui aussi est dans l'illégalité vis-à-vis de la loi qui proscrit le harcèlement...

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 21:25
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens