Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 19:07





Les NAO (négociations annuelles obligatoires ; avec la direction, au sujet des salaires) approchent et en cette saison d'entretien annuel vous ne pensez qu'à une chose : obtenir une augmentation. C'est le moment idéal pour lire "L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation" de Georges Perec. Un texte inédit écrit en 1968 et publié fin 2008 par Hachette Littératures. 

Un récit hilarant, un exercice de style (une phrase de plus de 80 pages sans ponctuation), une tranche de vie de bureau... L'auteur de "La vie mode d'emploi" s'est inspiré de l'organigramme d'une entreprise pour construire un roman où "selon une logique imparable, de rebondissements en rendez-vous manqués, d'épidémies de rougeole en intoxications alimentaires, les perspectives d'une rencontre avec un très évanescent chef de service deviennent de plus en plus improbables". 

"L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation", de Georges Perec, Hachette Littératures, 113 pages, 12 euros.

 

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 18:45



Pendant que certains s'amusent à construire le coffre-fort d'Oncle Picsou à taille réelle, tel l'artiste norvégien Matt Skull (photo ci-dessus), d'autres amassent la fortune du célèbre pingre et cherchent clairement à l'imiter.
447 millions d'euros mis au coffre en 2008 par Publicis. (bénéfice net)
Quand on voit ce qui est donné à Donald et à ses neuveux, Tonton Picsou est vraiment le roi des radins. 
Si en plus il menace de renvoyer le petit personnel qui empile les lingots parce qu'il lui coûte trop cher, on va être obligé d'appeler les Rapetou pour lui faire sa fête...

 

 

 

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 23:14

 


Pas facile d’être riche en temps de crise. Pour eux aussi, les temps sont durs. En plus de voir leur fortune fondre comme neige au soleil, les derniers milliardaires vivent parfois difficilement leur statut de privilégiés, confrontés à la misère quotidienne. 
D’où l’idée d’Europe-Ecologie de créer un blog, sorte de réserve naturelle de nantis, baptisé 
«Sauvons les riches». Un refuge où nos possédants de l'ancien monde pourront trouver trucs, astuces, aide et assistance, mais aussi une oreille attentive pour partager leurs inquiétudes.  
Car, précise le site, 
« demander une augmentation du Smic et des minima sociaux pour les pauvres, c’est très bien. Mais n’oublions pas les riches ! Face aux inégalités, ce sont les riches qui sont en première ligne. Eux aussi ont droit à la dignité. Cocktails mondains, clubs privés, week-end aux Bermudes et courses au Bon Marché : la vie des riches et sa litanie de consommations ostentatoires les enferme dans une cage dorée ».


Heureusement, certains Etats sentant le vent tourner avaient déjà pris des mesures de protection pour leurs élites financières — comme par exemple le visionnaire bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy. 

Ailleurs, ce sont des gestionnaires de patrimoine, qui n’ont pas attendu l’effondrement des marchés financiers pour proposer à leurs clients fortunés des services adaptés, notamment une assistance psychologique. Ainsi, dès 2007, la division de patrimoine de Wells Fargo a-t-elle embauché deux psychologues qu'elle a mis au service de ses clients. 

Face à la montée de ces nouvelles angoisses, le collectif Sauvons les riches affiche une ambition modeste: 
« répartir les richesses et sauver la planète. Mais, pour cela nous avons décidé d’interpeller les riches eux-mêmes, pour les sauver de leur vie clinquante, vulgaire et tellement triste ».

Noble ambition que de faire comprendre à des Séguéla qu’une bonne vieille Swatch donne peu ou prou la même heure qu’une Rolex, ou pourquoi pas s’interroger sur l’opportunité d’un référendum visant à la dissolution pure et simple du royaume d’opérette monégasque?
 
Desproges s'était déjà posé la question de l'utilité d'entretenir un parc d'attractions pour oligarques
russes et princesses de papier glacé: « Les Monégasques ont-ils une âme ? Pour le savoir, ouvrons un Monégasque, grâce à la vivisection dont nous déconseillons la pratique sur les chiens car c’est fort douloureux. Que voyons-nous ? Entre la médaille de la Sainte Vierge et les poils du pubis, le Monégasque ouvert sent la merde chaude : c’est l’intestin. Mais d’âme, point ».

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 16:01

La verve de Consultons | agacerait-elle les hautes sphères ?  En témoigne le récent sondage « Com interne » lancé la semaine passée. La tribune "libre et anonyme", précision qui a son importance, invite les Consultants | à donner leur avis sur l’hebdomadaire le plus fumeux, le fameux : « Consultants ».
La plume de Super Consultant ferait-elle soudainement douter la direction ? Ou serait-ce le bide de l’excellent trait d’esprit « Rive Gauche » à l’annonce du déménagement qui leur aurait mis la puce à l’oreille ??
A quand la parution libre de « Consultons » ?? Affaire à suivre !

   

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 15:44

 



Nous ne sommes pas encore le 6 juin, et pourtant...
La crise ayant débarqué, ses effets font que la masse salariée (et salariale) va devoir être sacrifiée au prix  fort.
"Nous vaincrons jusqu'à la "Victoire de la marge et du bénéfice" ont annoncé nos Eisenhower et Montgomery en puissance. Et qu'importe le coût humain.
La bataille a déjà commencé au pôle RH, où les tirs de la mitrailleuse comptable ont déjà taillé en pièces quelques consultants-fantassins, tombés en éclaireurs. Les moins aguerris. Pour l'instant.
Mais ce n'est pas fini. Et les tirs à " Publicis Beach" risquent d'être de plus en plus nourris.
Jusqu'où le carnage peut-il aller ? Nul ne le sait.
L'Etat-major de Suresnes, seul avec les informations qu'il détient sur l'état de la Crise, sait jusqu'où il est capable d'aller. Et combien d'hommes et de femmes il est prêt à sacrifier.
Invitations au départ volontaire ou licenciements, il est sûr que les soldats Ryan vont se multiplier.
Evidemment pour éviter le plan social, les affrontements seront le plus discrets possible. Un à un, les victimes tomberont. En silence probablement. Pour ne pas éveiller les soupçons de l'Inspection du Travail, on préfèrera la baîonnette au canon.

Super consultant ne cherche pas à prendre pour avatar le Capitaine Miller. Il est simplement là pour faire passer les infos dans un climat qui s'annonce de plus en plus belliqueux.
N'hésitez surtout pas à lui transmettre les informations sur les accrochages en cours, il jouera au mieux son rôle de correspondant...
Il est plus que temps de sauver le plus possible de "soldats Ryan". Il est temps pour cela de mettre le haut-parleur à fond.

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 13:44


Puisque l’auto-congratulation est un peu la marque de fabrique de Consultants | France, Super Consultant se met à la page et admire à haute et intelligible voix l’aménagement…. du hall d’accueil !
Une conception djeunz et décalée : le bar à hôtesse ! Façon Macdo, ne manquent que les caisses et le charmant filet à cheveux !
C’est vrai après tout, pourquoi exploiter l’espace et faire un hall accueillant et chaleureux ?
Publicis Consultants préfère installer ses hôtes et hôtesses devant la porte, dans les courants d’air et le passage : au cas où les clients hésiteraient à regarder autour d’eux, voilà qui leur simplifie la tâche.
Du coup l’espace est laissé vacant, et on meuble avec joie et bon goût « un espace d’attente »…
Le thème c’est l’unité : on fait un hall assorti au bien connu et très très esthétique power point Consultants | France ! Au choix le thème « galets », ou « patates » selon que l’on a bon ou mauvais esprit !
Résultat : un client réticent, un peu brainwashé par les magnifiques écrans 3D vous attend bien sagement, debout, au pied des ascenceurs !
Ouf ! on avait peur que les fesses salissent les supers canapés, et que les talons des escarpins abîment la moquette moelleuse !

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 22:56

 


Et en concert, tous les jours à Suresnes ! Reservez vos places...

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 22:57

 

 

On  pourrait tous se donner rendez-vous le 19 mars prochain pour la grève générale, à laquelle appelle huit syndicats. Avec une manifestation monstre à Paris, à 14 h, place de la République.


Le 19 Mars prochain, la France manifestera à nouveau sa colère face aux mesurettes proposées par le président de la République.

Pour la très grande majorité des salariés du privé et particulierement dans les PME et TPME, la question se pose de comment faire grève ?

La grève se définit comme une cessation collective et concertée du travail (au moins 2 personnes si la grève est limitée à une entreprise ou en-dehors pour un mouvement dont les revendications vont au delà du cadre de l'entreprise) en vue d'appuyer des revendications professionnelles.

Ainsi, les syndicats (qu'ils aient été jugés représentatifs ou pas) n'ont pas de rôle exclusif dans le déclenchement d'une grève (leur intervention n'est nullement obligatoire même si dans la pratique il est fréquent que les organisations syndicales initient ou appuient le mouvement).

D'autre part, aucun préavis légal n'existe (les grévistes peuvent donc cesser le travail dès que l'employeur a eu connaissance de leurs revendications). Par ailleurs, la grève n'est pas limitée dans le temps (heures, jours, semaines...). Enfin, une convention collective ne peut pas fixer de durée de préavis dans la mesure où celle-ci ne peut avoir pour effet de limiter ou de réglementer pour les salariés l'exercice du droit de grève constitutionnellement reconnu ; seule la loi peut créer un délai de préavis de grève s'imposant à eux (Cour de cassation, Chambre sociale, arrêt du 7 juin 1995).

A propos des revendications :

1) Les revendications des salariés grévistes peuvent dépasser le simple cadre de l'entreprise (grèves générales pour les salaires, les retraites, etc.).

2) Les grèves "mixtes" (revendications qui revêtent à la fois un aspect politique et un aspect professionnel ; par exemple grève contre la politique économique et sociale du gouvernement) sont licites. En revanche, sont considérées comme illicites les mouvements qui revêtent un caractère purement politique sans rapport avec des questions d'ordre professionnel.

A voir: http://www.19mars2009.fr/

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 21:30

La bêtise de ce spot pour célébrer la plus grosse boulette du moment.
Il y a un mois, Total annonçait près de 14 milliards d’euros de bénéfice.(  le plus gros profit jamais réalisé par un groupe français). Aujourd’hui Total programme plusieurs centaines de suppressions d’emplois. Cherchez l'erreur.
Il n'y en a malheureusement pas. Ces suppressions de postes sont un scandale : Total aux côtés des autres pétroliers, a profité outrageusement de l’explosion du prix du pétrole.
Total a toujours refusé de prendre ses responsabilités dans l’affaire AZF ou la marée noire de l’Erika.Total est un des principaux soutiens de la dictature birmane.
Ces milliards de profits sont plus qu'une honte pour une entreprise qui n’assume pas ses responsabilités sociales et environnementales.
Un bon conseil : si vous avez le choix de votre station-service, la prochaine fois, évitez Total.

.
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 19:53



Parce qu’il est du devoir de l’employeur de créer de bonnes conditions de travail, Publicis a apporté une attention toute particulière à « la salle de repos ». La direction et sa non-décoratrice d’intérieur ont opté pour une pièce multiple : « On s’est dit que la diversité serait plus reposante pour les salariés, donc on a recréé un esprit de dépaysement en multipliant les ambiances. » nous a-t-on expliqué.
A ceux qui ne l’auraient pas compris, voici comment il faut interpréter cet aménagement de génie : « Notre premier parti pris a été de mixer un univers qui se voulait publicitaire à une atmosphère plus terre à terre que nous avons voulu à la pointe de la tendance Sonacotra… Second parti pris : faire de Publicis une agence à la pointe de l’éco-ameublement ! On a donc opté pour une dominante « récup’ ». On a fait du vieux… avec du vieux. L’idée maîtresse c’est « le dedans dehors ». On a recyclé du mobilier de jardin et quand l’été sera là nous dépouillerons Paul pour habiller Jacques : la salle de repos sera vidée pour meubler la terrasse… Enfin, la dernière touche : l’ambiance conviviale façon magasin de brico-déco ! Le jeune travailleur peut ainsi apprécier un déjeuner « dedans dehors » au croisement des rayons du gros (réfrigérateurs) et du petit électroménager (micro-ondes). Et s’il y a un peu de monde, ce qui est rare n’est-ce pas vu l’espace…. S’il y a un peu de monde, donc, il aura presque l’impression de faire ses courses un samedi après-midi. C’est ça la conception de la détente chez Publicis !»

Merci donc au cabinet de tendances à la pointe de la déco!

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens