Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 22:35
#brascassés

6 mai 2015. Certaines boites arrivent à foirer leur plan social (moins de 10% d'après les statistiques voient leur demande refusée par les autorités compétentes). C'est assez peu.

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 19:58
Pack "Bienveillance".

Dans la prolongation d'une réunion agence qui a explosé tous les scores de bienveillance, un pack "spécial Publicis Consultants/ 2 pour le prix d'1" vient de voir le jour.

Dédicacés par le président lui-même, ces deux ouvrages de Benjamin Fabre sont les outils indispensables pour espérer obtenir une prolongation de carrière dans une entreprise qui aborde un "nouveau départ" :

1/ Comment devenir un parfait fayot au bureau

Avec la décroissance de la marge, les comportements au travail ont changé. Le fayotage n’a jamais été aussi indispensable !
Vous pensez que pour réussir votre carrière, vous devez travailler d’arrache-pied et être performant ? Vous avez tout faux ! Le plus court chemin vers le succès ? Le fayotage pardi ! Mais attention, le fayotage est un art qui exige tact et psychologie.

2/ L'art de pipoter, se faire des amis et triompher en société

Grâce à ce livre, vous serez enfin à l'aise en société, vous deviendrez l'ami que tout le monde s'arrache, vous séduirez la terre entière et... vous aurez l'air terriblement cultivé. Tout cela, sans vous fatiguer !

- 11 fiches « prêt à pipoter » : en 2 minutes, vous maîtriserez l'histoire de France, la philosophie, le vin, l'opéra, la littérature, le cinéma classique, les grandes théories de l'économie...
- Les citations qui en jettent, à recaser sans modération. "L'agence manque de bienveillance".

Le pack est remboursable sur note de frais.

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 23:00
1er avril 2015

Poisson d'avril.

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 18:02
Pourquoi les losers ont la cote ?

Ils sont abonnés aux plans foireux et aux destins calamiteux. Souvent largués, toujours paumés, ils ne brillent pas en business mais uniquement dans un domaine : la « lose ». Et envahissent de plus en plus nos entreprises.

Au grand casino de la vie, ils misent peu et remportent moins encore. Et si d’aventure les losers s’en sortent, c’est toujours en se serrant les coudes. Si on les voit tant, c’est sans doute parce qu’ils incarnent, souvent malgré eux, dans nos sociétés matérialistes et compétitives, la figure du résistant. Et, peut-être aussi, parce qu’ils révèlent au grand jour nos peurs les plus profondes : tout rater, tout perdre, être ridicule, minable ou exclu…

Effet imprévu de la crise ? La lose attitude se joue désormais à la manière d’un Cyrano de Bergerac qui se sert lui-même et abondamment son plat de moqueries avant qu’un autre le lui serve… L’orgueil du raté versus l’arrogance du gagnant, la posture, de plus en plus populaire, ne manque en tout cas pas de panache.

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 20:37
Tu pars à 18 h, t’as pris ton après-midi ?

Travaillant chez Publicis, vous connaissez certainement cette blague bien connue des managers, tant il est d’usage courant de rester tard… même si on ne travaille pas plus, mieux ou pas vraiment.

Ce syndrome de présence excessive au travail porte un nom : le présentéisme.
Etre au bureau à 20 heures signifierait dans notre culture une forte implication au travail.

Cette habitude de valoriser les salariés qui restent tard au travail ou qui viennent alors qu’ils sont malades est très française. Et très mauvaise.

Si vous regardez de l’autre côté de l’Atlantique (ou sans aller si loin chez nos voisins suisses, germaniques ou nordiques), c’est plutôt l’inverse. Vous voir traîner au bureau jusqu’à 21 heures, ce n’est pas forcément bien vu, au contraire, c’est même une marque d’incompétence ou de mauvaise organisation.
Celui ou celle qui est efficace part à 17 heures en ayant terminé son job et gagne ainsi la considération et le respect de sa hiérarchie.

De fait, une présence excessive (horaires trop importants, trop tardifs, pas de pause, etc.) entraîne un manque d’efficacité, de concentration et bien sûr de motivation. Tous les prémices de la dépression et du burn-out.
Dans ces conditions, la fatigue physique et émotionnelle donne en toute logique une baisse de résultats et de productivité pour l’entreprise. De ce constat est née l’idée de chiffrer les coûts liés à ce dysfonctionnement.

Le présentéisme coûte plus cher à l’entreprise que l’absentéisme.

Si le taux d’absentéisme est de 4,53% (2012), le taux théorique de présentéisme peut être compris entre 6,34% et 9% de la masse salariale. Selon le cabinet Midori consulting, le coût caché du présentéisme serait entre 2,67% et 4,86% pour la masse salariale, soit entre 13,7 et 24,95 milliards d’euros par an !

Un salarié trop présent coûte donc plus cher à son entreprise qu’un salarié absent, ce que confirme aussi les études menées par Ron Goetzel, chercheur à l’université Cornell. « Les coûts liés au présentéisme représentent de 18 % à 60 % des coûts qu’un employeur doit supporter en raison des problèmes de santé de ses salariés », indique le spécialiste.

A noter que le coût du présentéisme est intégralement payé par les entreprises, alors que celui de l’absentéisme est supporté par la collectivité.

Il est donc temps que les RH et les managers s’emparent du sujet. Peut-être en commençant par renvoyer les trop zélés et les malades chez eux, en veillant à ce que les congés et RTT soient pris.

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 18:35
L'entreprise est-elle si "Charlie"?

Les dirigeants, manageurs, recruteurs en tout genre étaient nombreux aux rassemblements pour se revendiquer de Charlie. On a même vu des badges, des crayons "Je suis Charlie" distribués dans certaines entreprises.

Reste à passer de la parole aux actes.

Car pour les jeunes issus de familles d'immigrés, vaincre les obstacles qui les empêchent de faire carrière en entreprise n'est pas gagné.

Les barrières à l'embauche pour les jeunes non qualifiés, mais aussi pour les jeunes diplômés contribuent à un désespoir, un sentiment d'avenir bouché et à une nécessité de chercher ailleurs des raisons de vivre. Et ce manque de perspectives constitue, à n'en pas douter, une des sources des fanatismes religieux.

Les chiffres sont patents : la Charte de la diversité n'a pas permis l'accès aux entreprises pour les jeunes diplômés issus de l'immigration. Pour l'INSEE, "Seulement un tiers de l'écart de taux d'emploi entre les Français hommes descendants d'immigrés maghrébins et l'ensemble de la population peut s'expliquer par des critères d'âges, de diplômes, de situation familiale et géographique ou de catégorie socioprofessionnelle des parents. Pour les plus hauts niveaux de diplômes, la part dite inexpliquée constitue l'essentiel de l'écart : 85% pour les hommes et 75% pour les femmes." On devine bien que ce qui semble "inexplicable" révèle bel et bien des pratiques discriminatoires.

Amusons-nous à compter le nombre d'enfants d'immigrés présents dans les agences de communication ou dans les services marketing des entreprises du CAC 40, par exemple. Il sera révélateur.

Les chefs d'entreprise, qui arborent leur badge "Charlie" sur leur costume élégant, prétendront que ce n'est pas à l'entreprise de régler les problèmes de société.

C'est qu'ils n'ont rien compris. Car la diversité en ressources humaines est un atout économique. D'après le cabinet Goodwill management, "Elle augmenterait la rentabilité de 5 à 15%, selon les types d'activités."

Les dirigeants et manageurs ont toutes les bonnes raisons de se battre contre leurs préjugés et d'agir en Charlie. Qu'ils s'y mettent !

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 23:15
Qui suis-je ?

Je suis Charlie. Je suis Charb, Wolinski,Tignous et les autres...

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 19:39

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 19:20

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 20:06

Partager cet article

Published by Super consultant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens