Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 21:19

rumeurs

- Un nouveau directeur serait sur le point d'arriver chez Publicis Consultants. En provenance d'une grande agence de communication, il pourrait prendre en charge à la fois le pôle image des entreprises et institutions, le planning stratégique et la création.

-Pour ne pas avoir à payer l'"amende" de 1% de la masse salariale, le DRH Groupe Publicis, alias BRV, essayerait de faire passer en force un "accord" à la "va-vite" au sujet des seniors avec les organisations syndicales. Il peut de toute façon dormir tranquille : le seul fait de les avoir convoquées
avant la fin de l'année le dispensera de payer. Sans aucune obligation de résultat...

-Les indemnités de "licenciement" auraient battu tous les records chez Consultants France en 2009. Du jamais vu !

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 19:49

visus2

Les promesses de régulation d'un capitalisme hyper financiarisé doivent se traduire dans la réalité... tant l'opinion commence à en douter.
74 % des Français ne croient pas que la crise va "changer le comportement des dirigeants économiques et financiers". Un sondage de la BBC dans 27 pays indique que 23 % des personnes interrogées estiment qu'il faut changer de système, et 51 % que le capitalisme doit être réformé.

D’après certains experts et juristes, c’est aujourd’hui une réforme radicale de la distribution du pouvoir entre actionnaires, dirigeants et salariés au sein des entreprises qu’il faut envisager.

L’idée dominante qui s’est imposée est que la vocation d'une entreprise est de créer de la valeur pour ses seuls actionnaires. Ces derniers devant, au nom du "risque" qu'ils prennent comme investisseurs, contrôler sa stratégie, nommer et révoquer ses dirigeants. 
Cette approche néglige le fait que les autres parties prenantes de l'entreprise, dirigeants, salariés, territoires et  communautés qui les abritent, apportent aussi un investissement à l'entreprise et prennent aussi un risque en fonction de sa performance.
Surtout, l'absence de responsabilité des actionnaires, réunis en société anonyme, leur permet de percevoir les bénéfices de la performance sans risquer les pertes de valeur (environnementale, sociale) que l'activité de l'entreprise engendre, et pour lesquelles celle-ci est seule responsable devant les tribunaux.
Les stock-options et le pouvoir accru des actionnaires ont déséquilibré le cadre des décisions, en alignant systématiquement les intérêts des dirigeants sur ceux des actionnaires, aux dépens des intérêts des salariés et de l'entreprise.

Ce déséquilibre est la cause essentielle de la financiarisation croissante de l'économie, des scandales des années 2000-2001 (Enron, Worldcom) annonciateurs de la crise de 2008, de la vague de fusions-acquisitions - dont on a pu montrer par ailleurs qu'elles ont détruit plus de valeur qu'elles n'en ont créé -, des licenciements "boursiers" et des délocalisations.

En parallèle à l'envolée des rémunérations des dirigeants et actionnaires, ces évolutions ont définitivement entamé la confiance des salariés face au "court-termisme" des décisions et provoqué une crise grave de l'engagement au travail.

Ce contexte explique aussi la montée des thèmes de la responsabilité sociale, avec l’adoption future de la norme mondiale ISO 26 000 sur l'impact environnemental et sociétal des entreprises. Celles-ci tentent de compenser les dommages collatéraux de leurs stratégies par des décisions réparatrices pour l'environnement, le tissu social, les salariés licenciés... Mais cette démarche "responsable" ne fait que renforcer la contradiction avec le principe de l'irresponsabilité des actionnaires ; le calcul selon lequel la perte de valeur de marché causée par les dommages influera le comportement des actionnaires ne se vérifie guère.
Seule l'institutionnalisation, à la tête de l'entreprise, de la fusion entre détenteurs du pouvoir et de la responsabilité pourra avoir un effet.
Le modèle actuel de l’entreprise ne peut plus constituer le seul modèle, il est temps d’avancer dans d’autres voies.
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 22:22

france-telecom-suicides

 Une majorité de salariés ne sont plus fiers d'appartenir à France Télécom, selon les résultats publiés d'un questionnaire adressé au personnel, montrant une photographie "sans concession", selon la direction, et même "très noire", selon les syndicats.
Seulement 39% des salariés se disent "aujourd'hui" fiers d'appartenir à l'entreprise, alors qu'ils sont 96% à affirmer qu'ils étaient fiers "auparavant", selon le rapport.


Un quart des salariés (25,4%) est dans "une situation de risque" et connaît au moins un des trois facteurs de risques identifiés à France Télécom: "conditions de travail difficiles", "désajustement professionnel" et "relations sociales dégradées".


Les relations sociales dégradées, surtout ressenties par les non-cadres, sont "générées par une défaillance du management" et entraînent "une ambiance de travail tendue".

55% des salariés se disent "plutôt pas satisfaits" sur le plan professionnel et 45% "plutôt satisfaits". 65% affirment que leurs conditions de travail se sont dégradées, 30% les disent inchangées et 5% les ont vues s'améliorer.

52% disent aussi qu'il leur est arrivé de se sentir "très fatigués ou stressés dans les douze dernier mois", 40% que cela leur arrive "souvent" et 8% que cela ne leur est pas arrivé.


Technologia a également présenté un bilan des expertises des comités "Hygiène et Sécurité" et de la médecine du travail remises à France Télécom depuis deux ans, qui soulignent "la non prise en compte des alertes", selon FO.

Ce bilan montre que la direction disposait de toutes les alertes, mais n'a pas su (ou voulu) en tenir compte", selon la CFDT.

 

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 21:23


Chiche, chez Publicis, on en refait un bien ?
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 21:14

10.12.09 L'expansion
Vu dans l'Expansion du 10/12/09 et relayé par mail interne !

Publicis Consultants, jamais avare pour se lancer des fleurs quant à sa formidable politique du vivre ensemble, devrait toutefois être moins loquace sur un tel sujet. Pas très porteur à un peu plus d’un mois de l’anniversaire de l’arrivée à Suresnes ! On attend toujours le projet...

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 21:38

24

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore aperçue, elle est là, elle arrive : la nouvelle charte graphique que Consultants vient d’entériner en Comité Etendu.

Interrogé à son sujet, Alain Weill, grand spécialiste des Arts Graphiques pense “ qu’elle est fortement influencée par le tachisme, un style de peinture abstraite répandu en France dans les années quarante et cinquante, souvent considéré comme l'équivalent européen de l'abstraction expressionniste. (Ce mouvement est parfois aussi appelé art informel-similaire à l'Action Painting américain- ou abstraction lyrique.) Réaction au cubisme mou (ou patatisme), elle se caractérise par des jets spontanés de peinture au pinceau, depuis des seaux troués ou directement à partir du tube, parfois avec quelques réminiscences de calligraphie.”

Ayant tourné leur réflexion autour "des stigmates du créateur " les auteurs de la nouvelle identité graphique croient “ que le rejet de la forme s'y affirme froidement comme une négation du principe de raison et se situe dans le prolongement du surréalisme ; on y refuse le contrôle de la raison, l'informel tend à la calligraphie et au lyrisme des matières. L'improvisation psychique est la règle ; elle pourra se décliner et être réalisée dans l'instant suivant des techniques gestuelles très élaborées.”

Arrivée attendue début 2010.

 

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 19:55

 

Image 3

Moi, à l’école, je suis toujours le chef des copains qui font des dessins pour la publicité, na na nère.

Mais c’est de moins en moins rigolo de faire des dessins. Les gens, ils les trouvent pas jolis du tout . Alors, je veux plus leur faire montrer . Je vais les faire avec mes copains tout seul, et puis c’est tout. 
Et faire des trucs sérieux pas chouettes,  ça m’embête : aller voir des grands pas gentils qui me racontent des trucs que je comprends pas et faire la lecture avec des textes pas drôles. Zut et zut, je veux plus faire ces machins là. Mais faut pas me cafter !

En plus, maintenant, c’est mieux de faire des dessins sur internet.  Et je peux me faire des nouveaux copains. Dans une autre classe de l’école. Ils font des trucs marrants sur des écrans, avec des machins qui bougent. Ils sont peut-être gentils, eux. Et même, si ils m’embêtent, je leur dirai des gros mots, voila ! Et je pourrai un jour être leur chef ! Si le Dirlo il est d’accord.
Le Dirlo de l’école, de toute façon, c’est mon copain aussi et il me donne des bonbons quand je suis sage. Et même quand je suis pas sage, il le voit pas. Les bonbons je peux les piquer. Et je peux faire plein de bêtises, je me fais même pas enguirlander...

L’autre fois, j’ai joué dans les bureaux avec mes barbie et mes ken, et j’arrêtais pas de les embêter. Et après je leur ai fait plein de bisous. Mais je faisais semblant,  parce que, en vrai,  je voulais leur arracher les bras et leur manger la tête.  Et même le chien du gardien, il aurait pu les boulotter après.

Les fantômes qui me font peur, ils disent sûrement encore que je suis un méchant. C’est même pas vrai !  C’est celui qui dit qui y est !  J’aime pas quand ils disent des trucs pas gentils. Et quand ils disent fayot aussi, mais fayot je crois pas que ce soit méchant. Ma maman elle m’en donne à manger,  c’est juste des haricots tout blancs !?

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 22:19
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 22:00

pb.jpg

Chez Publicis Consultants, officiellement, le stress on ne connait pas...
Pourtant le ministre du Travail Xavier Darcos, lui même, a demandé que des négociations sur le stress au travail soient ouvertes dans toutes les entreprises de plus de 1.000 salariés.( Publicis Consultants est la filiale d'un groupe de bien plus de 1000 salariés...).
Ces discussions "devront avoir été engagées et avoir avancé avant le 1er février 2010".

Les syndicats estiment de leur côté que des négociations devraient s'engager au niveau des branches professionnelles, et s'appliquer dans le secteur public comme dans le privé.

"A défaut d'accord", a précisé M. Darcos, "je demande à toutes les entreprises de 1.000 salariés d'avoir réalisé à tout le moins un diagnostic et un plan d'action à cette date". Une publication du nom des entreprises fautives est prévue sur le site internet des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE).

Xavier Darcos a également réclamé, pour les petites entreprises (PME et TPE), des actions d'informations sur les risques psycho-sociaux avec, notamment, l'appui des services de santé au travail.
"Pour les entreprises engagées dans un processus de restructuration", le ministère demande la prise en compte des risques psycho-sociaux dans tous les processus de restructuration.

"Je suis très étonné par exemple par le courrier que nous recevons dans ce ministère sur ces sujets: témoignages de salariés, de cadres, lettres anonymes", a expliqué Xavier Darcos. "Je suis très frappé par le fait que c'est peut être une des sources principales du courrier que nous recevons ici aujourd'hui".

Quant à la publication des entreprises n'ayant pas ouvert des négociations sur le stress, le ministre la considère, lui, comme une sanction. "La première sanction, c'est la transparence. Nous commencerons par cela", a-t-il dit. "Vu la pression de l'opinion publique sur ces sujets, je crois que la transparence est une très bonne sanction".

Au vu de son inaction, Publicis Consultants aurait visiblement décidé de vouloir figurer sur cette liste.

 

Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 21:40

pognon


Nicolas Sarkozy et Gordon Brown souhaiteraient que le reste du monde leur emboîte le pas et décide de taxer les bonus touchés par les banquiers, qui «sont en partie le résultat du soutien apporté par les Etats au système bancaire», estiment-ils dans une tribune commune. Le Royaume-Uni a déjà décidé une telle taxe, bientôt suivi par la France.

La France compte emboîter le pas au Royaume-Uni et taxer à 50 % les bonus des banquiers supérieurs à 27.000 euros : «Le président Sarkozy est d'accord pour taxer les bonus, mais la forme n'est pas arrêtée», a prévenu la présidence, interrogée par l'AFP.

Alistair Darling, ministre britannique des Finances, a annoncé hier mercredi la création d'une taxe temporaire sur les bonus, que devront acquitter jusqu'à début avril les banques qui verseront des primes dépassant 25.000 livres (environ 27.500 euros) à leurs employés. La taxe s'élèvera à 50 % du montant des primes et devrait rapporter au fisc anglais 550 millions de livres.

Gordon Brown et Nicolas Sarkozy proposent un «pacte mondial à long terme» de régulation bancaire. Tirant les leçons de la crise financière mondiale, ils plaident d'une seule voix, dans ce texte, pour l'instauration d'«un pacte mondial à long terme qui fasse la synthèse tant des responsabilités du système bancaire que du risque qu'il présente pour l'économie dans son ensemble».

«Diverses propositions ont été avancées qui méritent examen. Il y a les fonds de garantie, les primes d'assurance et les prélèvements sur les transactions financières. Et un impôt sur les primes. Parmi ces propositions, nous pensons qu'un impôt exceptionnel assis sur les primes versées devra être envisagé en priorité parce que les bonus pour 2009 sont en partie le résultat du soutien apporté par les Etats au système bancaire. Toutefois, il est clair que les mesures à prendre ne peuvent l'être qu'au niveau mondial. Aucun pays n'est tenu, ou en mesure, d'agir seul.»

Un premier pas vers une taxe Tobin ?
Repost 0
Published by Super consultant
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Super consultant
  • Le blog de Super consultant
  • : site dédié à la vie chez Publicis et tous ses à-côtés. Divers thèmes sont abordés : social, management, politique, organisation, travail, économie,etc...
  • Contact

Recherche

Liens